Comment déposer une demande d’aménagement

On peut imaginer un plan plus productif à partir d’une maison à vendre, même si elle est irréparable. Heureusement, le marché est en hausse avec un excellent rendement locatif. Le plan consiste à démolir l’ancienne maison, à subdiviser le terrain et à mettre en place deux maisons en rangées adjacentes.

Les étapes à suivre

Pour rénover, agrandir, construire, démolir ou subdiviser, il faut déposer une demande d’aménagement auprès du conseil municipal de la région. Il n’y a aucune réglementation générale à suivre, car le processus pour obtenir une demande d’aménagement est le même partout dans le pays. Cependant, la façon dont elle est gérée et les obligations qui en découlent varient d’un conseil à l’autre. Par contre, il est essentiel de parler à un conseil local.

A lire aussi : 4 gestes simples pour soulager la grippe

Une application de développement

La demande d’aménagement est présentée au conseil municipal pour obtenir l’autorisation d’effectuer des travaux d’aménagement. Ceux-ci peuvent être :

  • la construction d’une maison,
  • l’agrandissement d’un immeuble,
  • la démolition d’un lotissement, ou
  • la rénovation.

Il faut également déposer cette demande si c’est pour :

A voir aussi : Comment un dépistage personnalisé du cancer du sein pourrait sauver des vies et réduire le nombre de mammographies inutiles

  • entreprendre une reconstruction à ras bord,
  • ajouter un étage,
  • construire une remise ou une terrasse,
  • apporter des modifications à la maison, ou
  • apporter tout autre grand projet de construction ou de jardin.

Quand est-ce qu’il faut soumettre une demande ?

En matière de rénovation, les exigences exactes d’une demande d’aménagement sont dictées par le conseil municipal. Elle peut s’en passer. Le règlement de zonage, qui peut être résidentiel ou commercial, requiert une application.

Des règlements différents pour certains éléments comme la hauteur des bâtiments s’appliquent dans certains endroits.

  • Le plan local d’environnement établit quelles formes d’aménagement et d’utilisation des terres sont permises dans une zone du conseil.
  • Les plans de contrôle du développement et des règlements d’utilisation des terres fournissent des informations supplémentaires et des lignes directrices pour le plan local d’environnement sur le développement et l’utilisation des terres.
  • L’impact visuel permet d’évaluer dans quelle mesure le changement prévu peut changer le style du secteur ou le paysage urbain.
  • Les impacts sur les propriétés voisines indiquent à quel point le développement affectera les voisins.

Où trouver plus d’informations ?

Pour les contrôles de planification spécifiques, les conseils municipaux ont toujours un plan à long terme qui tient compte des paramètres comme :

  • le paysage de rue,
  • les risques d’incendie,
  • le drainage,
  • l’érosion,
  • la gestion des déchets,
  • la faune, et
  • la durabilité.

Le projet :

  • pourrait être exemptée de l’approbation du conseil ;
  • nécessite une participation à un niveau supérieur, en raison des impacts sociaux, économiques ou environnementaux plus larges ; et
  • est susceptible de ne pouvoir être développé.

Consultez vos voisins

Avant de soumettre une demande d’aménagement, il faut commencer par en discuter avec les voisins. On peut même ajouter des petits changements de plan pour satisfaire les voisins, cela éviterait les surprises en cours de route.

Support de votre application

Des documents ou des rapports précis doivent accompagner la demande au conseil municipal. Il peut contenir :

  • des plans architecturaux à l’échelle réduite,
  • des plans réduits A4,
  • des modèles architecturaux,
  • des plans d’analyse des sites,
  • des plans d’arpentage,
  • des plans et calculs d’aménagement paysager,
  • des plans de drainage, plan d’érosion et de sédiments,
  • des rapports sur les répercussions environnementales,
  • des dossiers techniques, c’est-à-dire l’analyse du sol,
  • des rapports acoustiques des ouvrages de construction, et
  • des Plans de génie civil.

Le coût de l’application

Selon la taille et le type du projet d’aménagement, il faut prévoir quelques milliers d’euros. Il suffit de communiquer avec un conseiller municipal ou de vérifier en ligne pour connaître le barème des frais.

Avis au public

Après avoir soumis la demande, il peut y avoir une période de notification publique pour les membres de la communauté. Ceux-ci auront accès à la demande et pourront s’y opposer. C’est pourquoi il est important d’obtenir l’approbation préalable des voisins et de donner à la communauté l’occasion de commenter la proposition de développement.

Le processus de prise de décision

À ce stade, il faut choisir entre :

  • soumettre des renseignements supplémentaires,
  • entreprendre une inspection du site par le conseil, ou
  • assister à une réunion du conseil.

4 façons par lesquelles les conseils évaluent les demandes

Selon les critères de la demande, les options d’évaluation comprennent :

  • l’évaluation par le personnel de planification du conseil en vertu d’un pouvoir délégué,
  • l’évaluation par le conseil des activités de développement, cela peut se produire au cas où il y aurait des objections à la proposition ou si celle-ci n’est pas conforme aux règlements et politiques normalisés du conseil,
  • l’évaluation à une réunion du conseil lorsque la demande a soulevé un grand nombre d’objections ou a été renvoyée à une autre réunion d’évaluation des activités de développement, et
  • la notification de l’approbation.

Maintenant, le jeu de l’attente

La durée de l’approbation dépend du type de demande et du conseil. Le demandeur sera avisé par la poste du résultat, même si on peut suivre son progrès en ligne.

Partager avec: