Commment procède-t-on pour la neutralisation d’une citerne mazout ?

Commment procède-t-on pour la neutralisation d'une citerne mazout ?

Si vous êtes à la tête d’une entreprise ayant besoin de gérer du mazout au quotidien, alors il y a des chances pour que vous ayez une citerne, ou même plusieurs. Dans certains cas, il faut procéder à la neutralisation de la citerne, et c’est quelque chose que l’on peut difficilement faire en interne, sauf si tout est pensé pour. Quoi qu’il en soit, découvrons ensemble ce qu’est la neutralisation d’une telle citerne, et surtout, quelles sont les étapes liées.

Qu’est-ce que la neutralisation d’une citerne mazout ?

Faire appel à une entreprise pour réaliser une neutralisation d’une citerne mazout, c’est lancer une procédure pour assurer la sécurité et le respect de l’environnement. En effet, vous n’êtes pas sans savoir que le mazout est un produit très polluant : émission de gaz à effet de serre (entre autres) lors de sa combustion ou contamination des sols et des cours d’eau à proximité… Lorsque ce second point arrive, c’est tout un écosystème qui se fragilise ou qui disparaît même dans les cas les plus graves… Bref, en quelques mots, la neutralisation d’une citerne mazout vise à extraire le mazout de son contenant puis de nettoyer l’ensemble.

A lire également : Comment récompenser un chien ?

Quelles sont les étapes de la neutralisation d’une citerne mazout ?

 Éliminer le mazout (ou produit pétrolier liquide) proprement au sein d’une citerne avec la neutralisation se fait en plusieurs étapes :

  • Vidange de la citerne : on retire simplement tout le mazout restant dans la citerne, via un camion par exemple
  • Nettoyage de la citerne : une fois vide, elle est encore largement polluée par le mazout. Il existe plusieurs techniques de nettoyage pour retirer le mazout de la citerne (avec le grattage ou encore l’utilisation de solvants)
  • Inspection : après ce premier nettoyage, l’équipe chargée de la neutralisation s’occupe de vérifier chaque cm² de la citerne. Ici, le but est de trouver d’éventuels dommages ou fuites. Pour un meilleur résultat, des tests d’étanchéité peuvent être effectués
  • Neutralisation : on entre ici dans le cœur du sujet ! Il est possible de neutraliser la citerne de différentes façons (selon la réglementation en Belgique) comme l’usage de sable, de mousse de polyuréthane ou même de béton. La neutralisation doit empêcher tout effondrement de la citerne. Enfin, dans certains cas, la citerne peut être enlevée puis traitée via un recyclage adapté.

Ainsi, dès que le prestataire a terminé ces différentes étapes, il remet une certification auprès du propriétaire de la citerne mazout. Cette dernière sera la preuve que tout est fait dans les règles afin d’éviter toute pollution des environs.

A lire en complément : Pierre qui roule n'amasse pas mousse : que signifie ce proverbe français ?