Prêt immobilier : 3 astuces pour se faire apprécier par son banquier

Obtenir un prêt immobilier à la banque dépendra de plusieurs facteurs, mais surtout de l’appréciation de votre banquier à votre égard. Il est donc important de pouvoir bien manœuvrer afin d’obtenir de bonnes grâces pour votre prêt. Nous vous présentons dans cet article, 3 astuces pour mettre toutes les chances de votre côté et être apprécié par votre banquier. 

Connaître son banquier

Il serait vraiment difficile d’obtenir un prêt immobilier si vous ne connaissez pas votre banquier. En effet, la première étape et la plus importante est de bien connaître son banquier. Il va falloir alors connaître plus que son nom pour être apprécié. 

A lire aussi : Quels sont les défis de l'achat d'une maison historique ?

Ce qu’il faut savoir par exemple, savoir son niveau de délégation. Autrement dit, quel est le montant maximum de prêt qu’il peut vous accorder. Et ceci, sans avoir à demander l’autorisation au niveau supérieur. Vous devez lui inspirer confiance en développant avec lui de bonnes relations. Ainsi, il sera un bon porte-parole ce qui fera accroître les chances de succès de votre dossier soumis à un comité de crédit. 

Le relationnel que vous avez eu avec lui permettra de plaider votre cause auprès. Une plaidoirie auprès de personnes que vous ne rencontrerez peut-être  jamais, mais qui ont un pouvoir décisif sur votre projet.

A découvrir également : Construire une maison individuelle : pourquoi faire confiance à SOCOPRO ?

Bien gérer son compte bancaire et pas de crédit en cour

Avant qu’une demande de prêt ne soit acceptée, la banque s’attarde sur quelques critères. Il s’agit entre autres de la façon dont le demandeur gère ses finances. De ce fait, vous devez montrer à votre banquier votre capacité à gérer de manière irréprochable votre compte bancaire. 

Comme astuces, nous conseillons d’éviter d’être en découvert (au moins, pendant les 3 mois avant la demande de prêt). Et surtout, veillez à ce que le taux d’endettement ne dépasse pas le seuil des 33 % autorisé. Cela vous évitera d’avoir un profil d’emprunteur aux yeux de votre banquier. 

Prouver sa fidélité

Il est effectivement  primordial d’être fidèle non seulement à son banquier, mais également à la banque qui vous accorde le crédit immobilier. La banque qui vous octroie le prêt ne vous voit plus seulement comme un futur propriétaire, mais un client potentiel qu’elle cherchera à fidéliser par tous les moyens.  

Cela est dû premièrement au fait que le taux bas de votre crédit ne lui rapporte presque pas grand-chose. Ainsi, pour  que vous lui soyez rentable, il vous faudra souscrire à d’autres de ses produits en complément. En souscrivant aux autres offres (compte courant, assurance vie, assurance emprunteur, assurance habitation), vous prouvez ainsi votre fidélité. Elles veulent vous garder chez elles le plus longtemps possible. Votre dossier aura alors plus de chance d’être accepté. 

Il faut également éviter de négocier ou renégocier chaque ligne de votre offre. Cela est plutôt mal vu et peut braquer votre banquier au point d’arrêter la relation avant qu’elle n’ait vraiment commencé.  Ne vous sentez donc pas frustré si certains points sont retirés ultérieurement. Mettez-vous quelques fois à la place de votre banquier. Vous y verrez plus clair sur certains points, ce qui maximisera votre chance de prêt. 

Soigner sa présentation financière

Pour maximiser vos chances d’obtenir un prêt immobilier, vous devez évaluer votre situation financière globale. Préparez un bilan patrimonial détaillé comprenant toutes vos dettes existantes ainsi que vos actifs (en incluant notamment tout autre bien immobilier). Cela permettra à la banque de se faire une idée précise de votre solvabilité et du risque éventuel lié à l’accord du prêt.

N’hésitez pas à mettre en avant toute épargne disponible pour constituer un apport personnel conséquent. Un apport substantiel témoigne non seulement d’une bonne gestion financière, mais réduit aussi le montant emprunté, ce qui peut être considéré comme moins risqué par la banque.

Veillez à présenter une situation professionnelle stable. Si vous êtes en CDI depuis plusieurs années, cela sera perçu comme un atout majeur par la banque. Si ce n’est pas le cas, fournissez des justificatifs démontrant que vos revenus sont réguliers et suffisants pour rembourser votre prêt immobilier.

En mettant en avant une présentation financière solide et complète, vous augmentez vos chances de voir votre demande de prêt immobilier acceptée par votre banquier. Soyez méticuleux dans la préparation de vos documents et montrez-vous sous votre meilleur jour afin d’obtenir l’accord tant attendu pour réaliser votre projet immobilier.

Mettre en avant ses garanties solides

Lorsque vous sollicitez un prêt immobilier, il faut mettre en avant des garanties solides pour rassurer votre banquier. En effet, la banque souhaite s’assurer que vous êtes en mesure de rembourser votre emprunt dans les délais impartis.

La première garantie à présenter est souvent l’hypothèque du bien immobilier que vous souhaitez acquérir. Cette hypothèque permet à la banque de se protéger en cas de défaut de paiement et offre ainsi une sécurité supplémentaire pour elle. Veillez donc à bien évaluer la valeur du bien et à fournir tous les documents nécessaires relatifs au bien (titre de propriété, plan cadastral, etc.).

Une autre garantie intéressante est le nantissement d’une assurance vie ou d’un contrat d’épargne. Cela montre que vous disposez d’une réserve financière conséquente qui peut être utilisée en cas de difficultés financières imprévues. Assurez-vous cependant que cette assurance vie ou ce contrat soit suffisamment rempli et valorisé pour convaincre le banquier.

Si vous avez la possibilité de faire appel à un co-emprunteur solvable, cela renforcera aussi vos chances auprès du banquier. Le fait qu’une personne capable financièrement se porte garante avec vous augmente considérablement la crédibilité de votre dossier aux yeux du prêteur.

Il faut discuter avec votre conseiller bancaire d’être transparent sur vos capacités financières ainsi que sur les garanties dont vous disposez. Préparez minutieusement tous les documents nécessaires afin d’appuyer vos propos.

Mettre en avant des garanties solides est un élément clé pour convaincre votre banquier de la fiabilité et de la solidité de votre projet immobilier. En présentant ces garanties avec rigueur et transparence, vous augmentez vos chances d’obtenir le prêt tant espéré pour réaliser votre projet immobilier dans les meilleures conditions.