Comment marche un pont roulant ?

Toutes les activités industrielles doivent être gérées de façon optimale avec une logistique adaptée. La manutention et le levage d’équipements lourds nécessitent l’usage du pont roulant. Cet appareil est utile et adapté lorsqu’il s’agit d’un atelier de création de produits, d’un entrepôt en amont ou en aval ou d’une infrastructure intermédiaire. Découvrez dans cet article, comment marche un pont roulant.

L’installation d’un pont roulant

Avant de faire fonctionner un pont roulant, il faut au préalable l’installer. Un pont roulant se monte généralement, étape par étape. Dans le cas d’un modèle simple poutre, le pont est formé par un longeron métallique. Ce longeron à une dimension dépendante de la capacité de levage de la structure.

A lire en complément : Comment faire de la voiture intelligente une réalité sur la route ?

Ensuite, vous pouvez fixer le sommier avec les deux galets et son groupe d’entraînement aux deux extrémités du pont. Aussi, c’est après cette installation que vous pouvez assembler le mécanisme de levage et de moulage pour former le bras de votre levage du pont roulant. Afin de garantie une alimentation électrique du mécanisme de levage, il faut fixer le long du pont, la guirlande de la ligne d’alimentation.

Enfin, vous pouvez commencer les travaux en hauteur. Le chemin de roulement doit être en effet, bien attaché à la structure porteuse. Pour arriver à ces fins, il faut une étude préalable des besoins et de l’environnement du chantier. Ensuite, il faut un examen d’adéquation entre votre appareil et vos activités. Pour finir, il faut faire une vérification minutieuse et périodique de l’appareil pour des raisons de sécurité.

A découvrir également : Acheter une voiture neuve : pourquoi choisir la marque Nissan ?

Le fonctionnement du pont roulant

Le pont roulant fonctionne comme une grue. Contrairement à une grue, le pont roulant ne court aucun risque de basculement. Ce qui se justifie par le fait que, le pont est établi sur deux rails qui guident la traversée durant le déplacement de la charge.

En effet, les rails servent de guide pour le pont. Ce dernier supporte le chariot suspendu qu’on a équipé d’un mécanisme de levage. De nombreux ponts roulants utilisent le treuil comme mécanisme de levage, alors que d’autres exploitent un palan à câble. Enfin pour faciliter la mise en œuvre l’appareil, la boîte de commande de l’opérateur permet d’actionner les composants électriques de la machine.

L’utilisation du pont roulant

Il faut noter que, seuls les opérateurs ayant suivi une formation adéquate peuvent conduire un pont roulant. La formation de la conduite d’un pont roulant est sanctionnée d’un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité des ponts roulants, portique ou semi-portique.

Cependant, il est à noter aussi qu’il existe une ligne de conduite pour le pontier. Le pontier doit éviter d’actionner la machine lorsqu’elle est défectueuse. Il doit aussi éviter de soulever des charges avec des élingues inadaptées. Il doit faire très attention lors des manipulations pour éviter tout balancement de la charge. Il doit également éviter de soulever une charge à une hauteur trop élevée pour franchir un obstacle.

La bonne marche d’un pont roulant dépend de la qualité de la machine et de la compétence du pontier. Le pontier dans l’utilisation de la machine doit impérativement respecter les critères de sécurité pour éviter tout risque d’accident.

 

Partager avec: