Quel est le prix d’une assurance vélo ?

Le vélo est devenu le moyen de déplacement le plus en vogue depuis ces dernières années. En effet, la plupart des gens l’utilisent même comme moyen de se rendre sur son lieu de travail. De ce fait, il devient donc indispensable de l’assurer ce qui permet d’être indemnisé en cas de vol ou encore d’accident. La question qui se pose, c’est combien coûte une assurance vélo ?

Assurance vélo : à quel prix ?

Avant toute chose, il est important de savoir que le prix d’une assurance vélo dépend de plusieurs facteurs, notamment l’assureur en question et le type de vélo, à savoir un VTC (Vélo tout Chemin) ou  un VTT (Vélo tout terrain) ; un vélo de de ville et un VAE (Vélo à assistance électrique). Pour le cas général, le tarif d’assurance pour ces types de vélo est plus ou moins pareil, soit à partir de 3,30 € à 5,92 € par mois, en partant d’une formule de base allant de 45,57 € à 52,50 € par an.

A découvrir également : Les choses les plus effrayantes qui peuvent affecter votre budget

Aussi, c’est une tout autre histoire pour ce qui est de l’assurance pour un vélo électrique, plus précisément pour ceux qui ont une vitesse maximale comprise entre 25 et 45 km/heure, ou d’une puissance au-delà de 250 watts. En effet, ces types de vélo doivent constituer d’une couverture qui leur est spécifique. Appelés également « Speedbike », ce type de cycle n’entre plus dans la classe des bicyclettes mais plutôt dans la famille des cyclomoteurs.

Bien évidemment, faisant partie des cyclomoteurs, le Speedbike doit être non seulement impérativement immatriculé, mais également assuré avec une formule pour deux-roues, semblable donc à celle d’une moto. La conduite exige également un permis de conduire A, B ou AM, ou avec un BSR (Brevet de Sécurité Routière). L’assurance pour ce type de cycle peut aller de 142,90 € à 305,64 € par an, en partant de la formule de base et selon l’assureur.

Lire également : Qu'est-ce qu'un prêt personnel et en quoi est-ce intéressant ?

Quelles sont les raisons qui font varier le tarif d’une assurance vélo ?

Plusieurs raisons font fluctuer le prix d’une assurance pour vélo, notamment la valeur d’achat, le type de vélo ou encore l’âge. Ainsi, en ce qui concerne le prix du vélo, il impact sur l’assurance. En effet, un prix de vélo élevé entraîne un coût d’assurance élevé. Si votre vélo se fait voler ou anéanti, votre assureur sera tenu de vous indemniser une somme d’argent élevée. De la même manière, le coût des pièces détachées utilisées au cours des réparations suite à un sinistre sera pris en charge par l’assureur.

Quant à l’âge du vélo, il influence le prix de l’assurance également. En effet, si votre vélo doit être substitué à cause d’un sinistre alors qu’il est neuf, c’est-à-dire moins de douze moins, votre compagnie d’assurance vous couvre à hauteur de la valeur de l’achat de votre vélo. C’est le remboursement à la valeur à neuf.

Dans le cas d’un vélo plus ancien ou acheté d’occasion, la compagnie d’assurance met en œuvre un taux vétusté. Le montant que vous recevez dans le cas où votre vélo est inexploitable ne correspondra pas au tarif auquel vous avez acheté votre vélo. En effet, la somme que vous allez recevoir sera moins élevée.

En ce qui concerne le type de vélo, il est nécessaire de savoir qu’un vélo à assistance électrique ou VAE reste plus cher à assurer qu’un vélo classique. La batterie qui constitue le VAE en est la cause, à part la difficulté des réparations. Tous les vélos particuliers autres que les VAE, notamment le vélo de route, le VTT de descente, un vélo couché ou encore un vélo cargo coûtent également plus cher en termes d’assurance.

En outre, sachez qu’une assurance responsabilité civile dispose d’un tarif moins cher qu’une assurance composée d’une formule complète incluant la couverture des dommages matériels, vol, naturelles, catastrophes et blessures. Pour ce qui est de l’usage du vélo, l’usage privé revient moins cher en assurance qu’un vélo utilisé en tant que moyen de transport quotidien, notamment pour le trajet travail.