Comment avoir une attestation Pôle Emploi ?

« Attestation Pôle Emploi » est le terme courant qu’on utilise pour désigner l’attestation chômage de fin de contrat. L’employeur remet ce document en version papier ou dématérialisé à l’employé à la fin du contrat. Pour l’employeur, c’est une obligation. De par ce document, l’employé, sans travail, pourra ouvrir son droit aux allocations.

Quand peut- on obtenir une attestation Pôle emploi ?

C’est à la fin d’un contrat rémunéré et même d’un contrat en intérim ou en apprentissage que l’employeur est obligé de remettre une attestation Pôle Emploi à son salarié. Ce dernier le reçoit normalement avec le certificat de travail et le solde tout compte ou dans les huit jours qui suivent son dernier jour de travail. Il doit l’avoir peu importe la raison qui a mis terme à son contrat. Si l’employé ne les reçoit pas dans les délais, il pourra avoir droit à des dommages et intérêts.

A lire en complément : Le statut de SAS (société à action simplifiée)

 

L’employeur l’établit en deux exemplaires et le second exemplaire est pour le service du Pôle Emploi. Depuis janvier 2012, les structures comptant plus de 10 salariés doivent établir leurs attestations Pôle Emploi en ligne sur la plateforme. Pour ce faire, l’employeur peut le créer via son espace personnel sur Pôle Emploi. Il peut faire une saisie dématérialisée avec un logiciel de paie agréé par l’État, mais dans ce cas, il doit s’arranger pour faire parvenir le second exemplaire au service Pôle Emploi.

A lire aussi : 5 conseils pour créer une société de nettoyage

Quelle est l’utilité de l’attestation Pôle Emploi ?

Sur le moment, quand votre contrat prend fin, c’est le solde de tout compte qui vous presse. Pourtant, l’attestation Pôle Emploi a aussi son importance. C’est la preuve de votre passage dans l’entreprise. On retrouvera dans ce document votre identité, le poste que vous avez occupé, la durée du travail effectué, le montant des rémunérations perçues sur les 12 derniers mois ainsi que le motif ayant conduit à la fin du contrat. L’attestation Pôle Emploi est aussi le justificatif que vous passez au statut de demandeur d’emploi. Avec ce document, vous pourrez bénéficier du droit à l’allocation de chômage.

Comment faire pour avoir une attestation Pôle Emploi ?

Si votre employeur ne vous a pas remis l’attestation Pôle Emploi ou si vous l’avez perdu, vous pouvez toujours faire une demande au Pôle Emploi pour avoir un nouvel exemplaire de ce document. Il est possible de faire la demande au bureau de Pôle Emploi et vous devez avoir avec vous vos papiers d’identité. La demande peut aussi s’effectuer par téléphone via le numéro unique du Pôle Emploi. Vous pouvez également la faire en ligne via votre espace personnel sur la plateforme de Pôle Emploi.

Une fois que vous êtes sur votre espace personnel, rendez-vous dans la rubrique « Accéder à mon espace et gérer mon dossier ». Allez par la suite dans « Mon dossier de demande d’emploi » et « Obtenir une attestation ». Là, on vous donnera plusieurs choix de documents et sélectionnez « Attestation Pôle Emploi ». Vous pourrez télécharger et imprimer votre document ou demander à ce qu’il soit envoyé par voie postale.

Bien préparer votre période de recherche d’emploi avec une mutuelle adaptée

Votre contrat vient de se terminer au sein de l’entreprise où vous étiez salarié. Que l’origine soit un licenciement ou un départ que vous avez décidé pour voguer vers de nouveaux horizons, votre ancien employeur est tenu de vous remettre tous les documents associés à votre fin de contrat. Si durant votre période d’embauche, vous avez bénéficié de la mutuelle d’entreprise, le service des ressources humaines devra aborder le sujet avec vous, car vous n’êtes pas obligé de tirer un trait sur cette prestation. 

Vous l’ignorez peut-être, mais il est en effet possible de demander la portabilité de votre mutuelle. Lorsque vous devenez demandeur d’emploi et percevez les allocations chômage, vous pouvez demander la portabilité de votre ancienne mutuelle, à condition de ne pas avoir été licencié pour faute lourde. Durant une période maximum de 12 mois, vous pourrez ainsi être couvert gratuitement avec les mêmes garanties que lorsque vous étiez salarié.

Il faut par contre garder à l’esprit que cette solution est temporaire, et que votre mutuelle vous coûtera plus cher qu’avant votre période d’embauche à l’issue des 12 mois. En tant que salarié, votre employeur prenait en charge une partie de la complémentaire santé, vous laissant un reste à charge généralement peu élevé. En devenant demandeur d’emploi, vous aurez donc la totalité de la cotisation à payer de votre poche, ce qui peut représenter un budget (trop) important lorsqu’on ne perçoit plus de salaire. Et ce n’est pas parce que vous ne travaillez pas en ce moment qu’il ne vous faut pas une bonne couverture santé. Si vous vous demandez comment trouver une mutuelle adaptée à vos besoins et à votre situation professionnelle actuelle, voici quelques idées de solutions intéressantes pour vous.

Demander la Complémentaire Santé Solidaire

Appelée également CSS, elle remplace la CMU et permet de bénéficier d’une mutuelle gratuite ou à un coût vraiment très bas (moins de 30 € par mois). Cette aide ne nécessite pas d’être enregistré comme demandeur d’emploi officiellement auprès de Pôle Emploi, mais il vous faudra être enregistré en tant que bénéficiaire de l’Assurance Maladie, faire la demande d’obtention de la CSS et rentrer dans les critères d’attribution au niveau de vos ressources financières. Cette option est donc très utile si vous avez peu de revenus, mais ne pourra pas s’appliquer à tous les profils de demandeurs d’emploi.

Se rattacher à la mutuelle de votre conjoint

Si vous êtes en couple, et que votre conjoint dispose d’une bonne mutuelle d’entreprise, vous devriez pouvoir vous y affilier en tant qu’ayant-droit. Si la formule de base des mutuelles prises en charge par l’employeur concernent uniquement le salarié, il est souvent possible de choisir une formule permettant d’y rattacher le conjoint et les enfants. L’employeur prenant en charge une partie de la cotisation, cette option reste intéressante, car les mutuelles sont souvent assez performantes, et cela vous évite d’avoir trop de contrats à des endroits différents. Il faut, en revanche, s’assurer que les garanties proposées correspondent bien à vos besoins. Si vous avez des soucis de santé, ou des postes de dépenses importants dans certains domaines (les dents, l’optique, etc.), il est peut-être plus prudent de souscrire une mutuelle individuelle pour demandeur d’emploi.

Choisir une mutuelle individuelle pour chômeur

Vous le savez sans doute, une mutuelle « classique » avec des prises en charge de soins correctes peut coûter assez cher. Or, quand on est demandeur d’emploi, on perçoit souvent moins de revenus qu’avant, et il est difficile de payer de grosses cotisations. Mais savez-vous qu’il existe des mutuelles conçues pour les demandeurs d’emploi ? Dépassant rarement les 35-40 € par mois, elles permettent même de ne pas avancer de frais dans certains cas, comme les hospitalisations ou les consultations chez le généraliste. 

Pour trouver l’offre la plus adaptée à vos besoins et à votre porte-monnaie, n’hésitez pas à passer par un comparateur en ligne, comme lesfurets.com . Ce site Internet a fait des comparatifs de mutuelles, crédits, assurances et contrats d’énergie sa spécialité, grâce à des partenariats avec de nombreux organismes. Pour accéder aux meilleures offres, il vous suffira de remplir un formulaire publié ici pour que le site puisse établir votre profil et vous proposer des offres personnalisées.