Comment faire moins de fautes au code de la route ?

Près de la moitié des candidats échouent à la première tentative, notamment à l’épreuve théorique du code de la route. Cependant, ces derniers ont la possibilité de repasser l’examen. Pour cela, ils doivent nécessairement diminuer leurs fautes afin d’augmenter leur chance de réussir. Découvrons alors dans cet article toutes nos astuces pour faire moins de fautes au Code de la route.

Suivre une formation dans une auto-école ou en ligne

Pour faire moins de fautes au Code de la route, vous devez suivre une formation dans une auto-école ou en ligne. Dans le premier cas, vous bénéficierez de l’accompagnement d’un moniteur. Ce dernier dispose des compétences nécessaires pour vous faciliter l’apprentissage. Dans le second cas, vous allez pouvoir suivre une formation complète, notamment sur le code. Il existe en effet de nombreuses plateformes qui vous permettent d’apprendre le Code de la route à partir d’une offre de révision qui peut durer 12 mois au maxi. Sur ces sites, vous pouvez également passer un examen blanc pour avoir une idée de l’épreuve théorique officielle.

A lire aussi : Où les voitures connectées se dirigent-elles à toute allure?

Si vous souhaitez des cours accélérés, ces sites se rendent aussi disponibles pour vous aider avec des offres de révision express destinées spécialement à ceux qui sont dans l’empressement. L’autre avantage avec les sites de formation en conduite est qu’ils représentent de véritables outils vous permettant d’analyser aussi bien votre progression que vos points faibles.

A lire en complément : Nos meilleurs conseils pour trouver la meilleure assurance auto

Baser son apprentissage du code sur trois supports clés

Si votre première tentative à l’examen théorique a été un échec, c’est peut-être parce que vous avez manqué d’utiliser les bons supports d’apprentissage. Alors, cette fois-ci, nous vous proposons une révision à partir de trois supports clés à savoir :

Un manuel de code

Pour réussir l’examen du code, vous devez nécessairement obtenir au minimum 35 points sur 40. Au cas vous échoueriez, vous serez mis au courant des fautes que vous avez commises pendant l’épreuve. Ce sont entre autres des informations qui vous aideront à avoir une idée précise sur vos lacunes afin de mieux orienter votre révision.

Dès lors, faites votre nouvel apprentissage en réutilisant votre livre de code. Même si vous en avez déjà fait une lecture intégrale durant la première tentative, tenter le coup une nouvelle fois ne fera qu’accroître vos chances de réussir. Pour ce faire, faites une relecture de chaque chapitre, notamment celui ou ceux qui ont empêché votre réussite à l’issue de l’examen précédent.

Un outil de simulation et une plateforme de révision

Durant vos révisions, n’hésitez pas à faire recours aux plateformes de formation. Ces dernières proposent des formules de révision qui vous permettront de faire une révision complète en 15 jours. Vous pouvez également y trouver un simulateur d’examen grâce auquel vous répondrez à certaines questions identiques à celles de l’examen proprement dit. Par ailleurs, il faut préciser qu’avec les simulateurs, vous bénéficierez d’un aperçu de votre évolution et des explications ainsi que des illustrations sur les erreurs que vous auriez encore commises.

Des audiovisuels pour une révision plus pratique

En dehors du manuel, des sites de formation et des outils de simulation, il existe d’autres supports pédagogiques pour une meilleure assimilation des règles. Il s’agit par exemple des audiovisuels qui représentent l’un des meilleurs moyens de révision du Code de la route.  En effet, plusieurs sites proposent des formations audiovisuelles suivies d’explications. Sur Internet, vous pourrez d’ailleurs retrouver des vidéos, des audio et de nombreuses images portant sur l’apprentissage du droit routier.

Intensifier son entraînement

L’intensité de votre entraînement peut déterminer vos résultats à la fin de l’examen. Pour cela, vous devez faire des exercices de façon régulière afin de mieux garder les notions en tête, prendre quelques réflexes et vous mettre à l’abri des fautes que vous pourrez plus tard qualifier de bêtes.  Ne vous lacez pas des répétitions, car dit-on, qu’elles sont très pédagogiques.

Pour finir, nous vous conseillons de faire des entraînements dans des conditions de l’examen. C’est une façon d’ajouter un niveau de difficulté et d’essayer de le surmonter avant que le jour des examens n’arrive. Cela vous permettra d’ailleurs de contrôler votre stress et de progresser. Avec le temps, vous aurez davantage confiance en vous et vous serez rassuré de votre réussite.