Les Contemplations de Victor Hugo

Les Contemplations de Victor Hugo sont un recueil composé de 158 poèmes. Ce livre, publié en 1856, reste l’un des chefs-d’œuvre de la littérature en France. Victor laisse derrière lui une poésie reconnaissable, et 11 000 vers d’art poétique pur. Nous vous livrons quelques anecdotes sur les Contemplations ainsi que l’essentiel à savoir sur ce livre fondateur dans l’histoire de la poésie française.

Résumé des Contemplations de Victor Hugo

Au moment d’écrire Les Contemplations, Victor Hugo est au summum de sa carrière de poète. Il nous livre les plus beaux poèmes dans l’histoire de la littérature française, au cœur de 6 livres qui sont également un hommage poignant à sa fille Léopoldine morte pendant l’écriture du livre. Victor Hugo parle en effet de sa fille à de nombreuses reprises dans ses poèmes. 

Lire également : Avis Wyylde : un site de rencontre à éviter

Une séparation nette est perceptible dans le livre des Contemplations (Autrefois / Aujourd’hui), marqué par l’événement tragique de la noyade de sa fille aimée. Avec Les Contemplations, Victor Hugo effectue une dédicace à « celle qui était restée en France ». Exilé à Jersey suite au coup d’Etat du 2 décembre 1851 (Louis-Napoléon Bonaparte), Victor Hugo est banni et ne peut aller se recueillir sur la tombe de sa fille. Le poète fait part de ses sentiments et de sa souffrance à la fin du livre Les Contemplations.

Le thème de la liberté est également très présent dans ce recueil de poèmes poignants, tout autant que les thèmes du souvenir, des rêves, de l’âme en fleur, des luttes intérieures, du deuil. Le livre des Contemplations est aussi l’occasion pour Victor Hugo de montrer à son lecteur les étapes qu’il traverse ainsi que les victoires personnelles sur la vie.

A voir aussi : Comment choisir un vélo cargo utilitaire ?

Après une chute inexorable pour contacter certains sentiments crus et brutaux, Victor Hugo se ressaisit dans une ode à la vie, qui s’en ressent dans les poèmes de l’auteur. Les différents livres qui constituent Les Contemplations voient Victor Hugo passer de la tristesse à une ouverture certaine vers une paix intérieure et une sérénité retrouvée.

Les Contemplations : les 6 livres du recueil

Le recueil de poèmes Les Contemplations est découpé en 6 livres : Livre I, Livre II, Livre III, Livre IV, Livre V, Livre VI. Le nombre de poèmes présent dans chaque livre est inégal et toutefois équilibré dans le sens où chaque livre est le reflet des mouvements de vie que Victor Hugo traverse et accueille tant bien que mal.

On retrouve dans le livre des Contemplations des thèmes plus ou moins marqués, découlant des thèmes principaux : la jeunesse, la beauté de la nature, l’émerveillement, le bonheur, la misère, la force intérieure, l’art de contempler à la fois la vie, ses épreuves, et ce qui entoure le poète. Voici pour vous un résumé des thèmes abordés dans chaque livre des Contemplations :

Les Contemplations de Victor Hugo – Livre I

Dans ce premier livre des Contemplations, Victor Hugo place 29 poèmes qui encensent la jeunesse, les souvenirs de Victor Hugo, ses émotions, ses perceptions et ses impressions en tant que jeune homme en chemin et découvrant la vie. L’expérience personnelle de Victor est palpable dans ces poèmes écrits de manière touchante et authentique.

Les Contemplations de Victor Hugo – Livre II 

Dans ce deuxième livre des Contemplations, qui contient 28 poèmes, Victor Hugo se livre à l’art de conjuguer le verbe aimer. Il rappelle au lecteur ses émois auprès de Juliette Drouet, dans une ode à la promenade et aux diverses contemplations qu’il est donné à chacun de vivre. Le rêve et le voyage sont aussi des thèmes abordés dans ce livre.

Les Contemplations de Victor Hugo – Livre III 

Dans le troisième livre des Contemplations, Victor Hugo laisse 30 poèmes dédiés à l’écriture du sentiment de trahison. La tyrannie est abordée, la misère morale et sociale sont des thèmes aisément abordés par Victor Hugo. En proie à de vifs et profonds questionnements sur la vie et son sens, Victor Hugo s’ouvre à la science des astres, qu’il n’hésite pas à questionner dans ses poèmes, dans le but de comprendre la société dans laquelle il vit.

Les Contemplations de Victor Hugo – Livre IV 

Le Livre IV des Contemplations de Victor Hugo contient 17 poèmes. Le deuil y est très présent. Victor Hugo perd sa fille Léopoldine et son gendre Charles Vacquerie dans un événement tragique de 1843. Le poète livre enfin son désarroi, mais aussi sa colère et son ressenti. Cruel destin qui lui a arraché sa fille : la volonté divine est questionnée et la douleur est abordée de manière crue.

Le poète Victor Hugo se livre dans ces superbes poèmes des Contemplations à un exercice difficile : celui de faire un deuil et de trouver la consolation et la paix.

Les Contemplations de Victor Hugo – Livre V 

Dans le livre V des Contemplations, Victor Hugo écrit 26 poèmes qui laissent transparaître une énergie nouvelle, celle de l’élan de vie. Après l’abîme et la tragédie, place au renouveau, à la renaissance, au ressaisissement de soi, enfin. La tristesse laisse place à l’appréciation de la contemplation – que l’on pourrait appeler méditation sur ce qui entoure chaque être.

Victor Hugo nous parle du monde dans ce livre poignant des Contemplations, qui peut résonner dans le cœur et l’âme de chaque lecteur sensible. Victor Hugo s’adresse à ses amis, à sa famille, et livre de nouvelles raisons d’aimer, de vivre, d’être. Une vision douce du monde transparaît, reflet d’un changement de perception chez l’auteur des Contemplations.

Victor Hugo est largement inspiré par la nature qui l’entoure, par l’océan, par le ciel… qui lui permettent de prendre le recul éncessaire sur la condition de l’être humain.

Les Contemplations de Victor Hugo – Livre VI 

Dans l’ultime livre des Contemplations, Victor Hugo laisse 26 poèmes empreints de méditation. Une certaine ouverture sur l’invisible est palpable dans ses poèmes, notamment par le biais de mentions de spectres, d’esprits, d’anges ou encore de fantômes. Maîtrisant formidablement l’art du poème, Victor Hugo ouvre une porte vers une forme d’espérance, plus forte et victorieuse que l’espoir. 

Le poète français reste triste, mais trouve une sérénité : ceci s’en ressent dans les derniers vers des Contemplations, où l’on sent le regard apaisé de Victor Hugo.

Partager avec: