Comment faire la respiration Holotropique ?

Dans un contexte de recherche de bien-être permanent, de nombreuses techniques sont à votre protée. Par exemple, la respiration holotropique encore appelée breathwork est l’un des moyens les plus en vogue en ce moment. Pour en profiter, il faudra en amont savoir comment la réaliser. Découvrez donc ici comment faire la respiration holotropique.

Respiration holotropique lors d’un séjour breathwork

S’il est possible de pratiquer la respiration holotropique tout seul, s’inscrire pour un séjour breathwork serait plus judicieux. En effet, la pratique peut donner lieu à certains malaises qu’il vous sera plus simple de gérer en étant accompagné. À défaut de pratiquer en groupe, constituez un binôme à minima.

A lire en complément : Qui peut vendre du CBD en France ?

Pendant un séjour breathwork (durant jusqu’à 3 jours), la pratique se fait plus souvent à deux. Le premier jour, un pratiquant est assisté par un accompagnateur. Le jour suivant, les rôles sont inversés.

Toutefois, en quoi consiste en réalité la respiration holotropique ? La réponse à cette interrogation sera néanmoins toute simple puisqu’il s’agit de respirer au son cadencé d’une musique. Pour réussir le breathwork, le moniteur vous préparera dans un premier temps. La phase de respiration est alors précédée d’un moment de détente.

A lire aussi : Quel CBD prendre ?

Une fois le niveau de détente désiré atteint, vous devez vous allonger sur un support droit, la face vers le plafond. Ensuite, vous devez poser vos mains sur votre poitrine et votre ventre. C’est donc une respiration méditative, car vous serez amené à appréhender le mouvement de l’air inspiré par vos mains. C’est en quelque sorte une respiration en pleine conscience.

Par la suite, il faudra remplir votre diaphragme d’air, et ce, par la bouche. Tout en maintenant cette inspiration, inspirez brièvement toujours par la bouche pour remplir vos poumons. L’étape suivante consiste à expirer énergiquement l’air et à reprendre le processus autant de fois que nécessaire.

Quels avantages tirer de la respiration holotropique ?

Même, si la respiration holotropique parait simple, ses effets sont nombreux. Dans un premier temps, il vous permet d’oxygéner votre sang et d’en optimiser sa circulation. Avec un taux important d’oxygène dans le sang, vous évitez à coup sûr une hypersécrétion du cortisol et d’aldostérone. Cela vous permet également d’éviter les maladies de respirations causées par un fort taux de dioxyde de carbone dans le sang.

La pratique a également des effets positifs sur l’esprit. En effet, ce type de respiration est utile pour évacuer votre stress surtout quand il est chronique. De même, la pratique est indiquée pour lever les blocages émotionnels. Cette technique de respiration ne se contente pas de faire ressurgir vos souvenirs et émotions négatifs, elle vous aide à les évacuer. Ainsi, vous pourrez mieux gérer vos émotions en plus d’améliorer votre concentration.

De plus, en vous vidant l’esprit, votre sommeil sera amélioré. Elle implique également un renforcement de votre système immunitaire ainsi qu’une amélioration de votre digestion. Le breathwork permet également de rendre meilleures les relations interpersonnelles, car il vous fait gagner en confiance.

Par ailleurs, la pratique peut présenter quelques risques qui lui sont propres. Pendant la séance, vous pourrez ressentir :

  • des picotements dans les bras ou les pieds,
  • de la nausée,
  • des vomissements,
  • le vertige, etc.

Si ces malaises peuvent être perçus comme des freins, retenez que le bien-être général que vous ressentirez en vaudra la peine.

Vous savez désormais comment faire la respiration holotropique.

Partager avec: