Où les voitures connectées se dirigent-elles à toute allure?

L’industrie automobile se rassemble au Salon de l’auto nord-américain à Detroit cette semaine, après avoir fait un splash au Consumer Electronics Show à Las Vegas la semaine dernière. Depuis des années, nous entendons parler de la transformation de la voiture en « smartphone à quatre roues », et à en juger par ce qui a été exposé à Detroit et Las Vegas, les voitures avec les capacités d’un smartphone sont le cadet de ce qui est à venir.

« Les consommateurs veulent toujours plus de technologie », a déclaré Michelle Krebs, analyste chez Autotrader. « Plus précisément, ils veulent une technologie qui les garde en sécurité et connectés.

A voir aussi : Assurance auto tous risques intégral de Pacifica : les garanties étendues qui font la différence

À quoi cela ressemble-t-il sur la route ? Eh bien, tous les constructeurs automobiles se préparent à un avenir sans conducteur, même si certains d’entre eux freinent les attentes quant au moment où cela peut se produire (jeu de mots prévu).

Mais même dans un avenir proche, les constructeurs automobiles sont prêts à offrir une expérience connectée qui est un bond en avant par rapport à ce que nous avons vu jusqu’à présent, par exemple, une voiture qui surveille le niveau de stress induit par la conduite de son propriétaire, et qui agit ensuite pour le réduire ; ou encore qui sait quand un conducteur est fatigué et l’engage dans une conversation pour le garder en alerte ? Ou un système qui vous permet de changer la température dans votre maison par rapport à votre voiture (ou dans votre voiture par rapport à votre maison) ?

A découvrir également : Découvrez les dernières tendances en matière de véhicules électriques

Voici quelques caractéristiques et concepts de voitures connectées qui ont été récemment introduits ou mis en évidence et qui ont retenu notre attention.

Safe in a swarm

Le concept « Safe in a swarm » de Honda, que l’entreprise a introduit ce mois-ci, se prépare à un jour où la plupart des voitures sur la route pourront communiquer entre elles via des systèmes de communication à courte portée. Selon le concept, ces véhicules imitent le comportement d’un banc de poissons pour mieux naviguer dans des situations de conduite complexes. Essentiellement, les voitures du réseau seraient en mesure de transmettre l’information à d’autres voitures se trouvant à proximité, et ces données s’accumuleraient et seraient filtrées par d’autres voitures du réseau, bien avant qu’elles ne rencontrent les diverses conditions de conduite.

Nous devons parler

Gill Pratt, PDG de l’Institut de recherches chez Toyota, a déclaré à un auditoire de la CES qu’une voiture qui peut conduire complètement est un « objectif merveilleux » qu’aucun d’entre nous dans l’industrie automobile ou informatique n’est près d’atteindre. « Les efforts de Toyota visent donc à améliorer la vie des conducteurs pendant qu’ils conduisent encore. »

Son système d’IA embarqué, Yui, utilise des capteurs pour lire les émotions humaines et s’ajuste en conséquence. S’il sent que vous aimez conduire, il pourrait vous diriger d’une autoroute à une route plus intéressante et sinueuse et vous donner des faits sur la région. Fatigué ? Il commence à parler pour vous garder alerte. Vous vous ennuyez sur un tronçon d’autoroute ennuyeux, après que la fonction de conduite partiellement automatisée ait pris le dessus ?

Je sens que vous n’aimez pas les embouteillages

Le « Health + Mobility Cockpit » de Hyundai, qui en est encore au stade de la conception, repose également sur des capteurs pour surveiller l’état physique et mental du conducteur. Il pourrait, par exemple, détecter la posture, la fréquence respiratoire, la profondeur respiratoire ou la variabilité du rythme cardiaque, tous les signes possibles d’inconfort ou de stress lié à la route. La reconnaissance faciale ou le suivi oculaire surveille la vigilance ou l’état émotionnel. Et une fois qu’il a compris où vous en êtes, il pourrait prendre une variété de mesures. Le fait de changer de posture ou de s’asseoir pourrait améliorer la concentration.

La libération d’arômes à base de lavande peut calmer un conducteur. L’éclairage du tableau de bord peut simuler la lumière à l’aube et accroître la vigilance, tout comme les jets d’air plus frais bien dirigés. Le volume de la musique peut soudainement augmenter lors d’une « explosion d’alerte ».

En attendant, une musique plus douce et plus acoustique peut augmenter une « explosion de calme » lorsque le trafic est terrible.

Alexa, augmente la chaleur

Ford, Volkswagen et Hyundai ont tous annoncé leur intention d’introduire Alexa, le service vocal en cloud d’Amazon, dans leurs véhicules. Ses fonctions varieront en fonction des capacités de chaque application du constructeur automobile qui le permettent, mais en général, il améliorera le contrôle de l’environnement domestique et automobile.

Vous voulez démarrer votre voiture pour qu’il fasse chaud quand vous aurez fini votre café du matin? Demandez à Alexa. Quand vous êtes sur la route et que vous voulez vérifier la météo ou jouer des livres audio, Alexa s’en chargera. Et si vous voulez que les lumières intelligentes s’allument, que le chauffage s’allume et que le système de sécurité s’éteigne avant votre retour à la maison, faites-le savoir à Alexa.

Bien sûr, pour que des fonctions comme Alexa fassent partie intégrante des environnements de la maison et de la voiture, il faut une interconnexion supérieure, ce qui signifie que les voitures doivent pouvoir accéder de façon sécuritaire aux clouds, réseaux, partenaires et données, partout et en tout temps.

Comme les constructeurs automobiles nous présentent des visions différentes d’un avenir connecté, un fait unificateur est que les architectures informatiques traditionnelles ne sont pas conçues pour gérer la connectivité dont ces voitures ont besoin.

La mobilité d’une voiture est la raison de son existence, et une voiture connectée redéfinit en permanence le périmètre du réseau. Les architectures informatiques d’entreprise fixes et cloisonnées ne peuvent pas suivre ce rythme. Une stratégie d’architecture orientée interconnexion (AIO) est un modèle d’engagement éprouvé et reproductible qui peut rapprocher les voitures connectées des personnes, des emplacements, des clouds et des données dont elles ont besoin pour fonctionner correctement et en toute sécurité.

Une stratégie d’AIO tire parti de la présence d’Equinix sur 40 marchés, ainsi que de l’accès à des écosystèmes industriels florissants et de la densité du réseau et du cloud sur la plate-forme d’interconnexion mondiale d’Equinix.

La révolution des voitures autonomes

La révolution des voitures autonomes est en marche et promet de bouleverser notre rapport à la conduite automobile. Grâce aux avancées technologiques, les véhicules connectés se dirigent désormais vers un avenir où l’intelligence artificielle et les capteurs sophistiqués prennent le contrôle.

Dans ce contexte, le développement d’assistants vocaux tels qu’Alexa d’Amazon joue un rôle crucial. Plus qu’une simple interface entre l’utilisateur et sa voiture, Alexa devient progressivement une partenaire de voyage intelligente capable de répondre à toutes nos demandes.

Imaginez-vous au volant d’une voiture autonome, vous n’avez plus besoin de toucher l’écran ou les boutons pour ajuster la température intérieure. Une simple phrase suffit : ‘Alexa, augmente la chaleur’. Et votre assistant vocal s’exécute instantanément grâce à son intégration avec le système de climatisation du véhicule.

Mais comment cela fonctionne-t-il ? Les constructeurs automobiles ont mis en place des systèmes complexes qui permettent à Alexa d’accéder aux fonctionnalités internes du véhicule. Grâce à une connexion Internet haut débit permanente, votre assistant vocal peut interagir en temps réel avec les différents capteurs présents dans la voiture afin d’exécuter vos commandes.

Au-delà du contrôle de la climatisation, Alexa offre aussi d’autres possibilités fascinantes lorsqu’il s’agit des voitures connectées. Vous pouvez lui demander par exemple : ‘Alexa, trouve-moi une station-service proche’ ou encore ‘Alexa, quel est mon itinéraire jusqu’à ma destination’. Votre assistant vocal se charge de rechercher les informations nécessaires et vous les communique de façon claire et précise.

Cette intégration d’Alexa dans les voitures connectées ouvre ainsi la porte à un nouveau niveau de confort et d’efficacité. Plus besoin de quitter la route des yeux pour effectuer certaines tâches, votre assistant vocal s’en occupe pour vous. Vous pouvez donc profiter pleinement du trajet en toute sécurité.

Il faut souligner que cette technologie est encore en évolution. Les constructeurs automobiles continuent d’améliorer l’intégration d’Alexa dans leurs véhicules afin d’offrir une expérience utilisateur sans faille. Des mises à jour régulières permettent aussi d’enrichir ses fonctionnalités et sa compréhension des demandes.

L’avènement des voitures autonomes offre un potentiel extraordinaire pour rendre nos déplacements plus agréables et sécurisés. Avec l’introduction des assistants vocaux comme Alexa, notre relation avec nos véhicules change radicalement. Désormais, il suffit simplement de prononcer quelques mots pour interagir avec eux et bénéficier des multiples services offerts par ces technologies innovantes.

Les défis de la connectivité dans les véhicules de demain

Alors que les voitures connectées se dirigent à toute allure vers l’avenir de la conduite autonome, il faut de la connectivité. Bien que l’intégration des technologies avancées dans nos véhicules offre des avantages indéniables, elle soulève aussi des questions concernant la sécurité et la confidentialité des données.

L’un des principaux défis réside dans la stabilité du réseau. Les voitures connectées dépendent d’une connexion Internet rapide et stable pour fonctionner correctement. Les zones avec une couverture réseau faible ou inexistante peuvent poser problème. Effectivement, en cas de perte de signal, certaines fonctionnalités comme le contrôle vocal peuvent être temporairement indisponibles.

Un autre défi majeur concerne la protection contre les cyberattaques. Avec une multitude de capteurs et de systèmes embarqués interconnectés, les voitures deviennent vulnérables aux pirates informatiques malveillants qui cherchent à compromettre leur sécurité et à accéder aux données personnelles sensibles des conducteurs. Les constructeurs automobiles doivent donc mettre en place des mesures rigoureuses pour garantir l’intégrité du système informatique embarqué dans leurs véhicules.

La confidentialité constitue aussi un point sensible lorsqu’il s’agit de voitures connectées. En collectant divers types de données tels que la localisation GPS, l’historique des trajets ou même les préférences musicales du conducteur, il est primordial d’établir une politique claire quant à leur utilisation et leur partage avec des tiers non autorisés.

Un autre défi lié à la connectivité des voitures de demain est la compatibilité entre les différents protocoles et normes techniques. Les constructeurs automobiles travaillent actuellement sur le développement de standards communs pour permettre une interopérabilité efficace entre leurs véhicules et les infrastructures routières intelligentes, mais cela nécessite une collaboration étroite entre l’industrie automobile, le secteur technologique et les pouvoirs publics.

Il faut prendre en compte la question du coût. La mise en place d’une connectivité haut débit permanente dans les voitures représente un investissement significatif pour les constructeurs automobiles ainsi que pour les consommateurs. Il faut trouver un équilibre financier qui rende ces technologies accessibles tout en garantissant leur fiabilité.

Malgré ces défis, l’avenir des voitures connectées reste prometteur. Les avancées technologiques continueront d’améliorer la stabilité du réseau, renforceront la sécurité contre les cyberattaques et permettront une meilleure gestion des données personnelles. Des réglementations plus strictes seront mises en place afin d’encadrer l’utilisation des données collectées par ces véhicules intelligents.

Dans cet avenir proche où nos voitures deviendront pleinement autonomes grâce aux nouvelles technologies telles que l’intelligence artificielle et la connectivité sans fil ultra-rapide 5G, nous devons rester vigilants quant aux défis qui se présentent sur notre route vers une conduite entièrement automatisée et sécurisée.