Comment créer un budget raisonnable pour votre mariage de rêve

La planification d’un mariage est une expérience à la fois excitante et stressante. Il y a une énorme quantité de travail dans l’organisation d’un mariage parfait. Peu importe la somme prévue, il faut toujours commencer par le budget. Selon un récent sondage, 45% des couples déclarent l’avoir largement dépassé.

Le coût moyen d’un mariage s’élève à environ 23 000 euros. La budgétisation aide à éviter l’endettement et à avoir un peu d’argent de côté pour une belle lune de miel. Le mariage devrait être un moment de célébration et de bonheur, alors il faut se débarrasser des aspects difficiles.

A découvrir également : Évolution du prix du fioul : à quoi s’attendre en 2019 ?

Les 5 étapes sans stress pour établir un budget pour votre mariage

1. Calculer les dépenses exactes de la même manière que la création d’un budget régulier

Cela consiste à évaluer le revenu net du couple et à déterminer le reste chaque mois en soustrayant les dépenses mensuelles. Cela implique tout, depuis les factures de services publics jusqu’aux sorties nocturnes, alors il faut être aussi minutieux que possible. Après avoir déterminé le montant qu’il reste habituellement, on peut se consacrer au mariage.

Les dépenses inutiles devraient être évitées afin d’épargner plus d’argent. La contribution des membres de la famille à la célébration ne doit être, en aucun cas, refusée. Il convient de leur demander exactement combien chaque parent est prêt à offrir. En moyenne, les parents de la mariée payent 44,5 % des frais, mais la situation financière de chaque famille est différente. Le fait d’obtenir une fourchette ou un chiffre précis arrange beaucoup.

A lire en complément : Quel est l’intérêt d’avoir une montre connectée ?

2. Établissez les priorités

Le couple doit s’accorder sur l’aspect le plus important du mariage. Il y aura probablement des dépenses sur lesquelles on doit faire des compromis. Cela aidera à éviter les choses qui n’intéressent pas et à tirer le meilleur parti sur ce qu’on veut. Les futurs mariés énumèrent chacun trois priorités principales et comparent les listes. Même si les priorités ne correspondent pas exactement, des explications sur chaque élément sont importantes.

Par exemple, il arrive que l’un pense qu’une excellente nourriture est la plus importante. Par contre, l’autre estime qu’un meilleur groupe de musiciens est essentiel pour passer un bon moment. On peut en déduire que le couple veut passer une expérience fantastique avec les invités.

3. Se préparer aux surprises

C’est la raison pour laquelle tant de couples dépassent leur budget de mariage. En effet, d’innombrables coûts peuvent survenir de façon inattendue.Il est important de lire attentivement les contrats afin d’éviter les imprévus.

Parfois, les invités oublient de répondre jusqu’à la dernière minute, alors il faut prévoir des sièges et des assiettes supplémentaires. En outre, les endroits les plus abordables, les traiteurs, ou les musiciens pourraient être indisponibles qu’il faut dépenser plus. Il ne faut jamais oublier que les fournisseurs pourraient exiger plus pour des services supposés inclus dans leur forfait. Les photographes pourraient faire payer pour quelques imprévus, tandis que les lieux factureraient les frais de panne après le mariage.

4. Trouvez des façons d’épargner

Il y a plusieurs façons d’économiser comme le bricolage, ou la demande d’aide auprès des amis. Il faut suffisamment de temps pour planifier le mariage afin de comparer les prix. Les vendeurs ont tendance à augmenter leurs tarifs parce qu’ils savent que les couples n’ont pas le temps de chercher ailleurs et qu’ils dépensent beaucoup dans ces circonstances.

Il ne faut surtout pas oublier la saison. Un mariage en décembre permettra d’économiser plus facilement sur les lieux et les services. C’est le mois des congés, et surtout les moins occupés. Les vendredis ou les dimanches après-midi épargneront des milliers d’euros. La couleur du site ou des chaises à la réception peut être coûteuse alors que personne ne prêtera attention à ces détails.

5. Il faut être responsable de ses actes

Il faut une application de budgétisation pour marquer chaque dépense. Le processus de planification d’un mariage prendra du temps. Les dépenses occasionnelles qui ne sont pas comptabilisées peuvent s’accumuler et engloutissent une grande partie de l’argent. Les dégustations de gâteaux ou les faire-part doivent être inscrits. De cette façon, le budget est respecté en classant les dépenses par catégorie et il sera adapté en fonction de l’augmentation. Quoi qu’il en soit, le suivi permet de demeurer responsable.

Les dépenses moyennes

Chaque budget varie en fonction de ce qui tient le plus au couple. Il faut toujours se renseigner pour savoir à quoi s’attendre. Pour déterminer les dépenses, 5 % du budget total seront réservés aux surprises. Avec des salles plus grandes, la liste d’invités peut s’allonger et avec plus de monde, les coûts de la nourriture et des boissons peuvent se multiplier. Le coût de location ne doit pas dépasser la moitié du budget total pour pouvoir payer tout ce qui entre dans la salle. On peut également organiser un mariage dans le jardin, chez un ami ou un membre de la famille.

Les photos et les vidéos professionnelles se limitent à 16 %. Il faut maintenir les coûts dans une fourchette qui convient en réduisant les photos de groupe. Le coût de la nourriture et des boissons est en fonction de la liste des invités. La nourriture englobe en moyenne les 10 %. Pour économiser de l’argent, songez à offrir quelques produits de base délicieux et des boissons limitées.

Le coût moyen d’un mariage

Pour répartir les coûts du mariage, il faut copier les pourcentages dans une feuille de calcul pour le suivi du budget :

  • Lieu : 40 % pour 12 500 euros.
  • Tenue de cérémonie : 5 % pour 1 200 euros.
  • Décor : 8 % pour 1 900 euros.
  • Nourriture : 10 % pour 58 euros par personne.
  • Photographe : 16 % pour 3 700 euros.
  • Coiffure et maquillage : 3 % pour 805 euros.
  • Musique : 3 % pour 833 euros.
  • Organisateur de mariage : 6 % pour 1 650 euros. Dépenses diverses : 6 % pour 1 500 euros.
  • Transports : 2 % pour 690 euros.
  • Invitations : 1 % pour 340 euros.

Pour respecter le budget

Il faut toujours demander de l’aide aux amis et à la famille, économiser du temps et de l’argent. L’avantage de la planification d’un mariage est de pouvoir goûter les meilleurs gâteaux et hors-d’œuvre gratuitement. Toutefois, si l’on change d’avis, les traiteurs doivent être payés. Parfois, les échantillons du traiteur ou du fleuriste ne sont pas gratuits, il faut prévoir pour éviter toute surprise comme réduire la liste des invités.

Il ne faut jamais se sentir obligé d’inviter quelqu’un qu’on ne connait pas vraiment. Parfois, la réduction du nombre d’enfants et des fleurs est nécessaire. Certains amis et membres de la famille seront heureux d’offrir des services comme la préparation du gâteau et les photos. Il faut profiter des compétences utiles.

Le planificateur de mariage peut s’occuper de l’impression des invitations au lieu de passer par deux sociétés différentes. Cette expérience stressante requiert des efforts supplémentaires à l’avance. De plus, la capacité à établir un budget et à organiser la vie s’améliorera sans aucun doute. Peu importe si le mariage est basé sur la moyenne ou si ce n’est pas du tout conventionnel. Le plus important est de pouvoir décider ce qui compte le plus le jour du mariage. C’est cela le mariage de rêve.

Partager avec: