Comment installer les raccords PER ?

Les tubes PER sont des outils compatibles à tout type d’installation qu’il soit sanitaire ou de chauffage. Plus que des gadgets, ce sont des éléments incontournables pour des travaux de construction ou de rénovation impliquant les réseaux de distribution. Souhaitez-vous installer vous-même vos raccords PER ? Si oui alors suivez ce guide.

L’installation du départ d’eau de tout le réseau

Toute installation de plomberie, quelle que soit sa nature, démarre au niveau de l’arrivée générale de l’eau potable. C’est un branchement mis à votre disposition par le service gestionnaire de votre commune. Si nécessaire, ce dernier est accompagné d’un compteur et d’un réducteur de pression asserti de dispositifs de vidange.

A lire en complément : Comment savoir si les œufs sont bons ?

L’installation des raccords PER passe essentiellement par celui du départ d’eau du réseau. Ce dernier alimente en premier lieu un collecteur appelé nourrice. C’est de cette nourrice que part toute l’installation de votre système. C’est donc le départ d’eau du réseau. Avant de démarrer tout travail d’installation veillez à couper l’arrivée générale de l’eau par la vanne d’arrêt situer avant ou après le compteur selon le cas.

Toutefois, retenez qu’une nourrice dispose de nombreux départs filetés sur lesquels il est possible de connecter les différents tubes PER. Afin de réaliser vos connexions, vous devrez mettre en place des raccords droits femelles. Mais en général, la plupart des nourrices possèdent des mâles à sertir ou à glisser.

Lire également : Pourquoi opter pour le revêtement en aluminium pour sa maison ?

L’installation d’une arrivée d’eau chaude et d’eau froide en PER

Après l’installation du départ d’eau, vous passerez à celui de l’arrivée des eaux chaudes et froides. Pour cette installation, il vous sera difficile de vous tromper pour la simple raison qu’elle se fait suivant deux couleurs. La couleur bleue du tube est mise pour l’eau froide tandis que la couleur rouge est mise pour l’eau chaude. Veiller tout simplement à ce que le tube soit impérativement gainé si ce dernier est encastré.

Sur le marché, vous trouverez certainement des couronnes pré-gain. En plus de la gaine, pour les circuits d’eau, vous devez isoler le PER si celui-ci n’est pas encastré. Dès qu’un raccord est encastré, il devient obligatoirement un raccord à sertir.

Enfin, retenez que le tube PER pour les systèmes de chauffage au sol doit obligatoirement être de type BAO représentant la barrière anti-oxygène pour limiter la formation de boue et d’algues dans les canalisations.

L’installation des raccords PER

L’installation des raccords PER constitue la dernière partie du projet. Une fois que vous aurez posé tous vos tubes PER d’eaux chaudes et froides, il ne vous restera plus qu’à choisir le Bon type de raccord. Le choix du raccord se fait en fonction du poste à alimenter.

Cependant, gardez en tête que seuls les raccords à sertir peuvent être encastrés. Ils sont donc adaptés pour alimenter une platine murale de mitigeur pour instrument. Ça peut être un évier, un lavabo ou une douche. Sur un poste à double alimentation, gardez en mémoire que l’eau chaude est toujours à gauche.

Pour ce qui est des autres postes, préférez toujours les raccords à glissement, beaucoup plus fiables que ceux à compression. Dans le cas des alimentations volantes, c’est-à-dire sans platine de raccordement, comme une baignoire par exemple veillé à vous munir de raccords en applique pour créer un point de fixation supplémentaire au tube.