Le rôle des banques commerciales dans l’économie

Nombreux sont ceux qui partagent une vision assez élémentaire des banques. Habituellement, ce sont des endroits pour :

  • stocker de l’argent,
  • faire des investissements de base comme des dépôts à terme,
  • et s’inscrire à une carte de crédit ou obtenir un prêt.

Toutefois, un système hautement réglementé rattache les activités bancaires quotidiennes au système financier. Voici la manière dont les banques commerciales fonctionnent et leur objectif global dans l’économie en général.

A voir aussi : Nos conseils pour réussir un mariage sous la pluie

Entre 1933 et 1999, il était facile de distinguer les banques. Les banques d’investissement aidaient les entreprises à émettre des actions. Par contre, les banques commerciales s’intéressaient principalement aux dépôts et aux prêts. Toutefois, à la fin des années 90, la distinction entre les deux ne tient plus.

Les banques commerciales s’ouvrent à d’autres services tels que le courtage de contrats d’assurance, le conseil en investissement, etc. Il y a également une grande variété de prêts et des instruments de crédit comme les cartes. Leur objectif est de fournir un service financier à un particulier ou à une entreprise.

A découvrir également : 5 sports que les hommes aiment particulièrement

Un long processus pour démarrer

Pour comprendre les services bancaires commerciaux, il est indispensable de bien connaitre la banque. Son démarrage et son exploitation représentent un long processus en raison des étapes réglementaires et des besoins en capitaux. Les règles varient d’un État à l’autre et le processus commence avec un capital d’amorçage. Celui-ci est utilisé pour réunir une équipe de direction ayant une expérience dans le secteur ainsi qu’un conseil d’administration. Une fois établi, l’emplacement est choisi et la vision globale de la banque est créée.

Le groupe organisateur envoie son plan accompagné de renseignements sur le conseil et la direction aux organismes de réglementation. Ces derniers l’examinent et décident si la banque peut obtenir une charte. L’examen coûte des milliers de dollars et le plan peut être renvoyé avec des recommandations. Au cours des 12 prochains mois, les organisateurs doivent faire payer leur assurance, sécuriser leur personnel, acheter de l’équipement et surtout passer devant deux autres inspections réglementaires avant que tout soit réglé.

Pour qu’une banque puisse faire circuler de l’argent, il faut un capital de millions d’euros. En théorie, une banque peut être financée à 100 % par un secteur privé. Cependant, la plupart deviennent publiques parce que les actions deviennent liquides, cela facilite le paiement des investisseurs.

Un meilleur service apporte plus de succès

Le processus de lancement d’une banque commerciale reflète leur rôle dans l’économie. L’immeuble, le personnel et les services font partie d’un mécanisme qui attire plus de capitaux et répartit les fonds d’une manière à avoir un rendement. En allouant le capital de manière efficace, la banque sera plus rentable et le prix de l’action augmentera. De ce point de vue, elle fournit un service au consommateur et aux investisseurs en agissant comme un filtre. Celle qui s’acquitte de ces deux tâches sera couronnée de succès. Dans le cas contraire, ce sera la faillite. En cas d’échec, l’État intervient pour protéger les déposants et veille à ce que les actifs finissent entre les mains d’une autre banque plus prospère.

Presque tout le monde interagit quotidiennement avec les banques commerciales, que ce soit pour un achat par carte, un paiement en ligne ou un prêt. Au-delà de ces services de base, celles-ci se consacrent à l’allocation de capital à des fins de profit, appelées « investissement ». Ainsi, les banques accordent des prêts et des crédits aux personnes qui peuvent les rembourser selon leurs conditions. En plus, elles peuvent actuellement investir dans des titres et dans des émissions qu’elles contribuent à rendre publiques. Cependant, ces activités sont reléguées à une branche d’investissement traditionnelle regroupée au sein d’une banque commerciale. En fin de compte, une banque commerciale doit fournir un bon service à ses clients et de bons rendements à ses investisseurs pour continuer à se développer.

Partager avec: