Les précautions à prendre avant de voyager avec vos enfants en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud est une bonne destination pour passer des vacances en famille. Cependant, pour éviter toutes surprises désagréables, vous devez prendre quelques précautions si vous voyagez avec des enfants.

Ces précautions vous permettent d’être conforme aux règlements pour entrer dans le pays avec des mineurs. Voici les dispositions pour voyager avec votre enfant vers l’Afrique du Sud.

A lire aussi : Comment écrire un mail pour un prof pour vous encadrer ?

Faire les vaccinations

La première étape de l’organisation voyage afrique du sud est de vacciner vos enfants avant le départ. Vos carnets de vaccination doivent être à jour.

En ce qui concerne les enfants, ils peuvent se vacciner contre la diphtérie, la poliomyélite, le tétanos, la coqueluche. Les vaccinations contre la tuberculose, la rougeole et les méningites sont aussi à envisager.

A lire aussi : Est-ce que l'AAH est une prestation familiale ?

En cas de séjour prolongé, il est recommandé de se vacciner contre le BCG. Cependant, les vaccinations obligatoires sont celles contre l’hépatite A, l’hépatite B et la rage. De même, le vaccin contre la typhoïde est recommandé en cas de séjour prolongé.

La vaccination contre le Coronavirus n’est plus obligatoire pour entrer sur le territoire sud-africain. Cependant, pour des enfants âgés d’au moins 12 ans, il peut se faire vacciner deux semaines avant votre départ.

L’Afrique du Sud est l’un des pays du continent africain à être le plus touché par la pandémie et il est préférable de prendre ces précautions.

Prévenir le paludisme

La vaccination contre le paludisme n’est pas obligatoire. Il y a d’autres précautions que vous pouvez prendre surtout s’il s’agit d’un séjour de moins d’un mois. Cependant, en cas de séjour prolongé, vous devez vous vacciner contre le paludisme.

Comme mesure de prévention, notez que les voyages dans les zones d’endémie palustre sont fortement déconseillés. Vous pouvez lutter contre les piqûres de moustiques en plaçant une moustiquaire imprégnée de répulsif autour du lit.

Faites porter à vos enfants de longs vêtements le soir et servez-vous des répulsifs sur les parties non couvertes du corps. Demandez conseil à votre pédiatre ou au médecin, car certains répulsifs sont contre-indiqués. Le médecin sera en mesure de prescrire un traitement préventif adéquat à l’enfant.

Lors de votre voyage, n’attendez pas votre retour pour consulter un médecin. En cas de problème, de questions ou de doutes concernant votre état de santé ou celui de l’enfant, vous devez consulter un médecin. Ce dernier peut être le médecin régulateur de votre compagnie d’assurances.

Il vous prodiguera des conseils utiles et peut collaborer avec votre médecin traitant pour organiser une consultation sur place. En période de chaleur, les moustiques se font généralement rares.

Prévoir l’acte de naissance de l’enfant

Pour séjourner pendant moins de 90 jours en Afrique du Sud, les Français, Suisses, Belges et Luxembourgeois ont besoin de deux titres importants. Il s’agit du passeport qui doit être valable au moins 30 jours après le départ.

Il peut être biométrique, électronique ou à lecture optique. Votre passeport doit avoir au moins 2 pages destinées aux visas totalement vierges. Le second titre important est le billet d’avion aller-retour.

Pour voyager avec des enfants, c’est plus compliqué. L’Afrique du Sud exige systématiquement un certificat de naissance pour les enfants de nationalité étrangère même s’ils voyagent avec leurs parents. Prévoyez une copie intégrale de l’acte de naissance traduite par un traducteur assermenté ou un extrait d’acte de naissance plurilingue.

Par précaution, mettez aussi le livret de famille dans votre valise. Il vous permettra de justifier des filiations surtout si vous ne portez pas le même nom de famille que votre enfant.

Garder éventuellement une autorisation de sortie du territoire

Si l’enfant voyage avec seulement l’un des deux parents, les autorités peuvent exiger une autorisation de sortie du territoire. Elle doit être établie et signée (signature légalisée) par le parent non-accompagnant. Une copie de la pièce d’identité du parent non-accompagnant doit être jointe. L’autorisation doit dater de moins de 4 mois et être légalisée.

Lorsque l’autorisation de sortie n’est pas accordée par l’autre parent, vous pouvez présenter tout autre document attestant de l’attribution de la garde de l’enfant. Un traducteur assermenté doit traduire ce document. En cas de décès d’un des parents, son acte de décès traduit est exigé.

Si l’enfant ne voyage pas avec au moins l’un des deux parents, une autorisation de sortie du territoire des deux parents est exigée. Les copies des pièces d’identité des deux parents signataires doivent l’accompagner.

L’Afrique du Sud est un pays particulièrement exigeant en ce qui concerne l’entrée des mineurs sur son territoire. Cependant, en prenant les précautions qui sont mentionnées, vous n’aurez aucun problème à ce sujet. Pensez aussi à la santé de l’enfant en prenant quelques dispositions.