Quelle est la définition de l’autisme ?

Troubles et fonctions

Les troubles du spectre autistique sont larges et hétérogènes, mais trois éléments cumulatifs caractérisent l’autisme :

  1. Troubles des interactions sociales
  2. Troubles de la communication verbale et non verbale
  3. Stéréotype et comportement répétitif

Quels sont les signes qui devraient susciter votre attention et vous rappeler l’autisme ?

Troubles d’interaction sociale

  • Les enfants autistes semblent difficilement accessibles aux autres.
  • Ils n’enregistrent pas les contacts nécessaires à la construction d’une relation interpersonnelle, en particulier les contacts visuels. Ils semblent même les éviter parce que leur regard est souvent éphémère.
  • Habituellement, ils ne répondent pas lorsqu’ils sont appelés.
  • Les comportements qui permettent généralement d’entrer en contact avec les autres sont absents ou mal coordonnés, l’absence de bras tendus en prévision de l’usure, refus d’être réconforté ou embrassé…
  • La gamme des expressions faciales est très petite et souvent inadaptée à la situation. Ils sourient très rarement.
  • Ils ne semblent pas comprendre les sentiments et les émotions des autres.
  • Ils s’isolent ; en groupes, nous les voyons absents des autres.
  • Même s’ils s’intéressent aux autres, ils le font de manière inappropriée et étrange. Il leur est pratiquement impossible de s’engager dans un jeu spontané de « faire semblant ».

Troubles de communication verbale et non verbale

  • La majorité de l’autisme ne parle pas ou ne s’exprime pas mal : absence ou retard de la langue.
  • Ils ne comprennent pas et n’utilisent pas les éléments de communication non verbale, tels que les gestes (pointant le doigt, applaudissements, salutation…), les expressions du visage ou le ton de la voix.
  • Ils ont beaucoup de difficulté à comprendre une conversation et ont du mal à y participer.
  • Elle répètent souvent les dernières syllabes du mot utilisé par leurs interlocuteurs (écholalia), ils ont des difficultés à utiliser des pronoms personnels (« vous » au lieu de « I »), ils répètent souvent les mêmes phrases.
  • Ils reviennent sans cesse sur un sujet particulier.
  • Ils modulent étrangement leur voix, ont un certain rythme et un certain rythme…
  • Ils sont généralement incapables d’utiliser des termes abstraits.
  • Attention à l’autisme asperger, la langue est généralement bien maîtrisée, ils utilisent parfois même une phrase adaptée et très spécifique.

Comportement restreint, répétitif et stéréotype accompagné de la peur de l’inconnu

  • Intéressé par les activités répétitives routine.
  • Haute résistance au changement. Une situation imprévisible ou même un changement insignifiant, peut provoquer une réaction de peur ou de panique, de colère ou d’agression
  • Mouvements corporels inhabituels, stéréotypes et gestes répétitifs (balançoires, coups de mains, tourbillonnements, grimaces…).
  • Troubles du comportement plus ou moins graves et parfois automutilation (mord les mains, frappe la tête…)
  • Comportement inapproprié (pleurer ou rire sans raison apparente…).
  • Attachement aux objets qu’ils utilisent de manière redirigée, par exemple en les alignant, en les superposant ou en les faisant pivoter sans relâche.
  • Indifférence aux sons étrangers, mais, ou hypersensibilité avec une possibilité d’hyperacousie.
  • Dysfonctionnement des sens qui provoque un comportement bizarre et stéréotype de survie. (la lumière, le contact physique ou certaines odeurs peuvent leur causer des désagréments et un rejet réel ou vice versa causer une dépendance).

Voir aussi :

A lire également : 8 façons saines et heureuses de commencer l'année 2019, des promenades en forêt à l'observation des étoiles

L’ autisme peut être associé à d’autres troubles ou pathologies.

  • Troubles du sommeil  : 45 % à 86% des enfants autistes chez les enfants souffre de
  • Troubles psychiatriques :
    1. L’ anxiété et la dépression sont plus fréquentes chez les adultes atteints de TED sans retard mental
    2. déficit d’attention, hyperactivité, sont plus fréquents chez les enfants atteints de TED
    3. Une éventuelle pathologie psychotique (délire, schizophrénie…) justifie encore d’autres recherches.
  • Épilepsie :
    1. Risque supplémentaire chez les filles souffrant d’un retard mental
    2. Incidence maximale à l’âge préscolaire puis à l’adolescence.
  • Le retard mental varie en fonction du type de fichier TED :
    1. Aucun dans le syndrome d’Asperger,
    2. 70% dans l’autisme chez les enfants, dont 40% de retard mental profond et 30% de retard mental léger.
  • Syndrome génétique dans le cas de la sclérose tubéreuse X-fragile de Bourneville

La gravité et la forme des troubles varient forte d’une personne à l’autre

Certaines personnes autistes sont remarquablement douées dans un domaine très spécifique : mémoire de chansons, musique, dessin, puzzle, etc… Alors que d’autres crises ne parlent pas plus sérieusement, ont des problèmes moteurs, sont sujettes à des troubles comportementaux plus ou moins graves, l’automutilation.

Les troubles du comportement sont la principale cause d’exclusion des établissements scolaires et résidants. Mais contrairement aux hypothèses communes, ces troubles peuvent être traités efficacement, grâce à des méthodes comportementales qui indiquent leurs preuves.

A découvrir également : La chirurgie mammaire : les risques à courir

Partager avec: